Analyse bilan de sécurité routière février 2018

 

La pseudo expérimentation effectuée sur 80 km de route entre juillet 2015 et juin 2017 a eu le mérite de confirmer que les vitesses pratiquées diminuent quand les vitesses autorisées baissent. « La vitesse limite autorisée a une incidence significative sur les vitesses pratiquées. La baisse de la vitesse limite autorisée de 90 km/h à 80 km/h s’est accompagnée d’une baisse moyenne des vitesses pratiquées de 4,7 km/h tous véhicules confondus, de 5,1 km/h pour véhicules légers et de 2,7 km/h pour les poids-lourds. Ces résultats sont conformes à la littérature scientifique. » note le CEREMA dans la synthèse de ses observations (voir : http://violenceroutiere.fr/w/2018/02/08/cerema-experimentation-de-labaissement-de-vitesse-limite-autorisee-a-80-km-h/)

Nous savons que la baisse des vitesses moyennes entraîne une diminution de la mortalité. Ce phénomène a été évalué au début des années 1980, et vulgarisé par la formule « 1% de vitesse moyenne en moins, c’est 4% de tués en moins ».

Imprimer cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »