Les Entretiens de la Ligue n°12 avec Fabrice Hamelin: les politiques de sécurité routière

La question de l’acceptabilité d’une politique de sécurité routière comme condition de réussite est posée.

Quelle acceptabilité?
L’acceptabilité politique qui va dépendre des pressions exercées par les lobbys sur les politiques;
L’acceptabilité professionnelle avec les professionnels qui vont exercer une résistance;
L’acceptabilité sociale qui va avoir les défauts du sondage d’opinion dont les réponses sont conditionnées par la forme des questions et l’information à laquelle les sondés ont accès.

Comment définir une politique qui va réussir? 

 

vidéo Youtube

Maitre de conférences en science politique, université Paris-Est Créteil (UPEC)

Domaines de recherche

– Analyse comparée des politiques de sécurité, de sûreté et de mobilité
– Gouvernance et instruments de l’action publique
– Transfert et circulation des savoirs de gouvernement

Publications (sélection)

Ouvrages et chapitres

– 2014. (avec Anne Kletzlen), « Retour vers le futur ! : les transformations de la politique française de recherche en sécurité routière sont-elles déjà advenues Outre-manche ? » dans Jérôme Aust et Cécile Crespy (dir.), La recherche en réformes. Les politiques de recherche entre Etat, marché et professions, Paris, Editions des Archives Contemporaines, pp. 25-54.
– 2012. (avec Chloé Eyssartier), “Le contrôle automatisé en Loire-Atlantique : discussions croisées de professionnels et de non-professionnels de la sécurité routière ” dans Hugues Cunegatti, Charles Suaud (dir.), La sécurité routière. Enjeux publics et société civile. Une formation au radar, L’Harmattan (coll. Logiques sociales), pp. 189-224.
2011. « De la réglementation à la délibération. Les réponses gouvernementales à l’usage du téléphone au volant », chapitre 7 de l’expertise collective INSERM, Téléphone et sécurité routière, Les collections de l’INSERM, pp. 121-140.
2008. (dir.), Les radars et nous. Regards croisés sur l’acceptation du contrôle automatisé des vitesses par les Français, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 296 p.
2006. (avec Laurent CARNIS et Vincent SPENLEHAUER), Les polices de la route : une approche comparée (Etats-Unis, Australie et Nouvelle-Zélande), Les collections de l’INRETS, n°269, Paris, 147 p.

Articles de revue

– 2014. (avec Jean-Luc Bruyelle et al.), « Improving the resilience of metro vehicle and passengers for an effective emergency response to terrorist attacks », Safety Science, 62, pp. 37-45.
– 2013. (avec C. Eyssartier), “Police officers and professional road users: the impact of automatic speed cameras on the social representation of the job”, International Review of Social Psychology, 26-3, pp.207-229.
– 2013. (avec Vincent Spenlehauer), “ Managing to Reinvent Strong Publicness in a Privatized World », in Public Organization Review [mis en ligne le 31 mai] – 2010. “Renewal of Public Policy via Instrumental Innovation. The Implementation of an Automated Speed Enforcement System in France”, Governance : An International Journal of Policy, Administration and Institution, 23-3, july, pp. 509-530.
– 2010. « Les polices des transports face aux défis croisés de la mobilité, de la sûreté et de la sécurité », Flux, Cahiers scientifiques internationaux Réseaux et territoires, n°81, juillet-septembre, pp. 46-56.
– 2007. (avec Vincent SPENLEHAUER), « Les faux-semblants de la privatisation en Grande-Bretagne. L’exemple de la police des chemins de fer », Revue Politiques et Management Public, vol. 25, n°3, septembre, pp. 115-130.
– 2006. « Les naissances d’une police. Comment la police de la route est devenue une institution légitime aux Etats-Unis », Genèses : sciences sociales et histoire, n°63, juin, p. 88-107.
– 2003. « Le combattant et le technocrate : la formation des officiers à l’aune du modèle des élites civiles », Revue française de science politique, 53 (3), juin, p.435-464.

Imprimer cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *